” Des millions de “petits patrons” travaillent encore sans utiliser la puissance des outils Internet.

Comment expliquer cette timidité de nos petits patrons sur Internet alors qu’on sait que les ventes décollent dès qu’une entreprise est présente sur le web

Un Opticien, par exemple, qui crée un site web avec des photos de ses montures. Du coup, il se retrouve du jour au lendemain sur Google avec, à la clé, des ventes qui augmentent de 50%.

Un fleuriste qui affiche ses bouquets en ligne voit ses commandes grimper de 30 à 40%.

On le voit donc, il y a un gros travaille de pédagogie pour expliquer et rassurer. ” Source Europe 1 économie”